Entretien de la Forêt

Les premiers travaux forestiers de la Forêt du Guensbach ont été réalisés suite à l'acquisition d'une parcelle résineuse par le Sydeme en 2012 pour améliorer l'état sanitaire de cette dernière. En effet, depuis sa plantation, la forêt a évolué librement, sans exploitation ni entretien  fermant peu à peu le milieu et laissant place à une forêt sombre dans un mauvais état sanitaire et potentiellement dangereuse pour les riverains.

Aussi, depuis 2016, on note la présence du scolyte typographe dans la forêt du Guensbach, ce dernier avait nécessité une coupe d'environ 2 hectares d'épicéas, dont 1,5 hectares au sud et 0,5 hectares au nord de la forêt.

   
 

2018

Des coupes d'éclaircies ont également été effectuées dans le reste de la forêt depuis 2016. Le peuplement est de ce fait un peu moins dense et dans un meilleur état sanitaire. Néanmoins, le scolyte typographe étant toujours présent, nous avons pu déplorer plusieurs attaques en 2018 sur une grande partie de la plantation d'épicéas au sud-est de la forêt. Un nombre important d'arbres étaient touchés par le ravageur et dépérissaient. La situation devenue alarmante, a donc suscité une intervention afin de limiter la propagation du typographe.
 

2019

L'objectif aujourd'hui est d'effectuer de légères coupes localisées afin d'irrégulariser le peuplement et permettre la régénération naturelle du sous-bois. Une coupe d'éclaircie légère a été effectuée sur environ 10 hectares début mars 2019 (cf carte ci-dessous) :
   

Une coupe sanitaire a été réalisée en mars 2019 au niveau de la plantation d'épicéas de 1,6 hectares.
La zone abattue en 2019 est à présent soumise au régime de régénération naturelle tout comme les 2 hectares coupés en 2016 (cf carte ci-dessous) :



Les essences propices au milieu s'y développeront naturellement : 
- Herbacées avec notamment le gaillet gratteron ou la petite oseille ;
- Arbustes avec le genêt à balais ou encore le sorbier des oiseleurs ;
- Arbres avec le tremble et même la présence du châtaignier.

 

Dans la continuité de ces travaux, un RÉAMÉNAGEMENT DE L'ESPACE sera réalisé progressivement : 

- l'accessibilité à la parcelle forestière ;
- la restauration du chemin principal (environ 870m) ;
- le calibrage, le nivelage et le débroussaillage des chemins secondaires qui scindent la forêt en 4 parties ;
- des travaux de broyage sous la ligne électrique Saint-Avold/Petite-Rosselle (2,56 hectares) ;
- la mise en place de cultures à vocation énergétique sous la ligne haute-tension.



  

Le projet de réaménagement sous la ligne électrique permettra à la fois de favoriser la biodiversité, de lutter contre les bioagresseurs des cultures et de permettre le passage des promeneurs d'un versant à l'autre en conservant le chemin existant.


 

Permanences multiflux
Je m'abonne
Prévention déchets
JTsydeme