Valorisation biométhane

À Méthavalor, le centre de méthanisation de Morsbach, les biodéchets sont valorisés d'une part en compost et en engrais liquides et d'autre part, en énergies renouvelables : en électricité et en chaleur (par cogénération) mais aussi en biocarburant.
 

Comment obtient-on ce biométhane ?

Le biogaz, constitué de 60 % de méthane et de 40 % de CO2, est purifié (séparation du méthane et du gaz carbonique) grâce à un système de membranes conçu par AIR LIQUIDE. Il est ensuite contrôlé et odorisé par GrDF avant d'être injecté dans le réseau public.

Le biométhane constitue un carburant dit « propre » car sa combustion émet beaucoup moins de polluants atmosphériques que celle du gazole ou de l'essence et n'entraîne aucun impact carbone.

Une station service GNV a été mise en service juin 2012 par le groupe GNVERT sur le site de Méthavalor.

Elle permet d'alimenter la flotte de véhicules du Sydeme depuis l'été 2012 : les tracteurs de semi-remorques, les porteurs de bennes de déchèteries, les camions de collecte spécifique des biodéchets et les véhicules de service des ambassadeurs du tri.

Cette station service est également ouverte autres flottes des collectivités ainsi qu'au public qui peuvent bénéficier de ce biocarburant à partir du moment où leurs véhicules roulent au GNV.

Elle délivre 3 types de carburants :
  • du bioGNV
  • de l'éco GNV (mélange de biométhane et de gaz naturel)
  • du GNV (Gaz Naturel)
 
 
  • 15 à 20% du biogaz produit sur le site est valorisé en biocarburant : le biométhane !
  • 400 000 Nm3 /an de biométhane ce qui correspond à une quantité de 400 000 litres de gazole.
 

Équivalence

Avec 2 têtes de salade (1kg) : 1,5 km peuvent être parcourus avec un véhicule consommant en moyenne 5 l/100 km.
Permanences multiflux
Je m'abonne
Prévention déchets
JTsydeme